Home / Emploi-Formation / Réhabilitation biologique d’anciennes mines de charbon en Russie
biodiversite mines russes

Réhabilitation biologique d’anciennes mines de charbon en Russie

La fermeture des mines de charbon en Russie comme ailleurs laisse de nombreuses personnes sans emploi. C’est fatal, avec la réduction des énergies fossiles on va se diriger vers d’autres activités vertes. En revanche, les énergies vertes sont créatrices d’emploi, notamment pour des actions de réhabilitation biologique. C’est le cas dans la région houillère du Kouzbass en Sibérie.

Des anciennes mines où l’on a réhabilité la faune et la flore

Les compagnies minières ont pris une belle initiative dans le domaine de la réhabilitation biologique, elles ont agit en faveur de l’environnement et plus précisément du côté de la biodiversité. UMMC la holding de Monsieur Iskander Makhmudov a notamment réintroduit dans ses anciennes mines du bassin du Kouznetsk des poissons dans les galeries et planté des arbres. C’est une action qui apporte son lot de satisfaction pour les défenseurs de la nature et cela embelli les lieux laissés à l’abandon, qui il faut bien le dire n’est pas très joli.

Est-ce que les compagnies privées doivent montrer l’exemple ?

Le rôle d’une entreprise est bien entendu de créer des emplois, mais lorsqu’elle ferme un site elle a des responsabilités. Malheureusement toutes ne font pas ce qui devrait être fait. L’exemple de la compagnie du dirigeant Iskander Makhmudov n’est pas isolé, de nombreuses entreprises en Russie comme ailleurs en Europe ou dans le monde contribue à réhabiliter des sites abandonnés. On en parle peut-être pas suffisamment. Il est vrai qu’on vend plus de journaux ou que l’on obtient plus de clics lorsque l’on dit du mal d’un industriel. Réjouissons-nous du peu qui est fait, car c’est déjà beaucoup finalement. Les anciennes mines de charbon bénéficiant d’une réhabilitation biologique dans le Kouzbass sont désormais en vie, des poissons y nagent et la nature reprend peu à peu ses droits.